Superfail : « La grippe espagnole de 1918 : la mère de toutes les épidémies » avec Frédéric Vagneron

L’épidémie connue sous le nom de grippe espagnole, va frapper durant les derniers mois du conflit, d’avril 1918 à juin 1919, tous les continents, de l’Europe jusqu’aux îles les plus reculées du Pacifique. Fauchant principalement de jeunes adultes dans la force de l’âge, elle entraîne la mort de 2 à 5 % de la population mondiale. Comment un virus H1N1, dont la source et le nom demeurent troubles, a-t-il pu faire plus de ravages encore que la Peste noire du XIVe siècle ?

À l’heure de la pandémie de coronavirus, l’historien de la médecine Frédéric Vagneron (post-doctorant au CAK, DIM ONE HEALTH), revient pour le podcast Superfail de France Culture sur l’origine de cette grippe pour comprendre pourquoi elle fut sans doute la plus grande pandémie que l’humanité ait jamais connue.

Une émission à retrouver ci-dessous et sur le site de France Culture.

Illustration : Soldiers from Fort Riley, Kansas, ill with Spanish flu at a hospital ward at Camp Funston (c. 1918) / Otis Historical Archives, National Museum of Health and Medicine


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.