The Conversation : « Soignera-t-on un jour grâce au LSD et aux champignons hallucinogènes ? » par Vincent Verroust

Doctorant au CAK et chercheur associé à l’Institut des humanités en médecine de Lausanne, Vincent Verroust revient dans cet article, co-écrit avec Bertrand Lebeau Leibovici (médecin addictologue), sur les effets thérapeutiques des substances psychédéliques au moment où l’on observe un certain regain d’intérêt pour leur potentiel médical.

Continuer la lecture de « The Conversation : « Soignera-t-on un jour grâce au LSD et aux champignons hallucinogènes ? » par Vincent Verroust »

Passeport pour la science ouverte. Guide pratique à l’usage de tou·te·s

Fruit du travail des membres du Collège Compétences et formation du Comité pour la science ouverte et des collègues de l’Université de Lille, le Passeport pour la science ouverte. Guide pratique à l’usage des doctorants vient de paraître. Ce petit guide vert de 40 pages propose une série de bonnes pratiques et d’outils. Il est destiné à être diffusé dans les écoles doctorales (20 000 exemplaires brochés) et est d’ores et déjà disponible sur le site Ouvrir la Science, sous licence Creative Commons CC BY-SA 4.0 : https://www.ouvrirlascience.fr/passeport-pour-la-science-ouverte-guide-pratique-a-lusage-des-doctorants/.

Continuer la lecture de « Passeport pour la science ouverte. Guide pratique à l’usage de tou·te·s »

Voyages au centre de la thèse #3 : « D’un nécessaire détour technique » par Timothée Deldicque

Lorsque je rentre en troisième année de licence de philosophie, un cours retient mon attention. Rangé sous la catégorie Philosophie morale et politique, il traite de « la technique ». Aux côtés de philosophes plus classiques, sont abordés d’autres auteurs dont je n’ai encore jamais entendu parler au cours de mes études : André Leroi-Gourhan, Georges Canguilhem et Gilbert Simondon. Le cours développe une conception des techniques comme phénomène culturel qui prolonge la vie. La proposition choque l’oreille de l’étudiant de philosophie candide que je suis. En effet, elle subvertit à peu près toutes les oppositions de la pensée moderne généralisée à partir de la fin du xixe siècle en Europe : nature / culture ; culture / technique ; sciences pures / sciences appliquées ; théorie / pratique ; désintéressement / utilité ; fin / moyen. Aussi, à première vue, il semblerait que l’on soit loin de la philosophie morale et politique… En fait, et je m’en aperçois assez vite, on est en plein dedans.

Continuer la lecture de « Voyages au centre de la thèse #3 : « D’un nécessaire détour technique » par Timothée Deldicque »

Voyages au centre de la thèse #2 : « « Think global! »: Le Brésil dans l’histoire globale des sciences » par Matheus Alves Duarte da Silva

J’ai récemment été invité à participer à un workshop à Londres dédié à l’écriture d’une histoire globale des sciences et des savoirs qui inclut l’Amérique latine. Pour aider à la réflexion, certaines questions ont été posées aux participant.e.s, dont la suivante : quel objet choisiriez-vous pour représenter la thématique générale de ce workshop ?

Continuer la lecture de « Voyages au centre de la thèse #2 : « « Think global! »: Le Brésil dans l’histoire globale des sciences » par Matheus Alves Duarte da Silva »

Voyages au centre de la thèse #1 : « Que faire d’archives au ras du sol ? Retour critique sur une expérience documentaire » par Marine Bellégo

Au cours d’un voyage de terrain en Inde financé par le Centre Alexandre-Koyré lors de ma première année de doctorat, j’ai séjourné quelques semaines dans le jardin botanique de Calcutta, un lieu de visite assez populaire parmi les habitant·e·s de la principale ville du Bengale et dont j’entreprenais alors d’écrire l’histoire. Lors d’une promenade, j’ai trouvé des tas de papiers dans un bâtiment désaffecté du jardin : parmi ces papiers se trouvaient d’anciennes archives que l’on avait déposées à cet endroit. Ces documents « désherbés[1] », placés en dehors des circuits officiels de consultation, constituent aujourd’hui une grande partie de mes sources et me permettent d’élaborer une histoire en gros plan du jardin botanique. En articulant cette focalisation rapprochée à des phénomènes de circulation à plus large échelle, j’ai ainsi pu produire une histoire sociale du jardin qui contraste avec les travaux réalisés jusqu’à présent à ce sujet. Je reviens ici, quelques années après, sur ma rencontre avec ces papiers et sur l’usage que j’en fais dans ma thèse.

Continuer la lecture de « Voyages au centre de la thèse #1 : « Que faire d’archives au ras du sol ? Retour critique sur une expérience documentaire » par Marine Bellégo »

Une plongée dans les Archives nationales de La Haye : entretien avec Aline Waltzing

Aline Waltzing est en quatrième année de doctorat au Centre Alexandre-Koyré (CAK). Elle prépare une thèse sur l’histoire des universités et de leur évaluation. En février dernier, elle s’est rendue une dizaine de jours aux Pays-Bas pour une dernière mission de recherche avant le dépôt de son manuscrit.

Continuer la lecture de « Une plongée dans les Archives nationales de La Haye : entretien avec Aline Waltzing »